Accueil / A la Une / RESPECT DE LA TREVE SOCIALE 2022-2027 : LES FONCTIONNAIRES ET AGENTS DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME SENSIBILISES

RESPECT DE LA TREVE SOCIALE 2022-2027 : LES FONCTIONNAIRES ET AGENTS DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME SENSIBILISES

 1,046 Vues

Le palais de justice de Yopougon a abrité, le 26 septembre dernier, une rencontre entre l’Union Nationale des Travailleurs de Côte d’Ivoire et les fonctionnaires et agents du Ministère de la Justice et des Droits de l’homme.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la tournée d’informations et d’explications sur la trêve sociale 2022-2027, entre le gouvernement et les centrales syndicales de fonctionnaires et agents de l’Etat.

C’est devant un auditoire partagé entre satisfaction des acquis et inquiétude face à la non prise en compte des questions jugées fondamentales que le secrétaire général de l’UNATRCI, Monsieur KODIBO Yves, s’est exprimé. Il a invité l’assistance à remercier le Président de la République, son Excellence Alassane OUATTARA, le Premier Ministre Monsieur Patrick ACHI et les ministres en charge du dossier, pour leur apport décisif dans l’acquisition de la revalorisation salariale revendiquée par les centrales syndicales. 

Au nombre des acquis, le Secrétaire Général a tenu à souligner l’opérationnalisation du comité consultatif de la Fonction Publique.

Le Premier Ministre prendra, en effet, dans les jours à venir, un acte pour instaurer dans chaque ministère, un comité du dialogue social. Ce comité qui sera composé des organisations syndicales, des travailleurs et des représentants du gouvernement est, selon l’UNATRCI, porteur d’espoir car il sera chargé de poursuivre en interne les discussions sur la révision de l’Indice Référentiel de Base (IRB), qui constitue un point essentiel dans les revendications des centrales syndicales.

Par ailleurs, ces comités travailleront à débattre des questions sectorielles et à poursuivre les discussions avec le gouvernement, sur les sujets en suspens. 

1100 milliards, c’est la somme que va coûter ses engagements, vis-à-vis des fonctionnaires, au Gouvernement. Ces derniers ont été exhortés à l’abnégation au travail et à la productivité dans l’exercice de leur fonction.

Haut