Accueil / A la Une / LE PREMIER MINISTRE INAUGURE l’INSTITUT NATIONAL DE FORMATION JUDICIAIRE (INFJ) DE YAMOUSSOUKRO

LE PREMIER MINISTRE INAUGURE l’INSTITUT NATIONAL DE FORMATION JUDICIAIRE (INFJ) DE YAMOUSSOUKRO

 12 Vues,  1 Vues aujourd'hui

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernent, M. Patrick Jérôme ACHI, a procédé à l’inauguration des nouveaux locaux de l’Institut National de Formation Judiciaire (INFJ), à Yamoussoukro, le vendredi 9 juillet dernier.

La réalisation de ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du plan d’action de la politique sectorielle du ministère de la justice et des droits de l’Homme, vise à renforcer le fonctionnement du système judiciaire et à garantir l’accès des citoyens à la justice, ainsi qu’à promouvoir les droits de l’Homme.

SEM. Jean-Christophe BELLIARD, Ambassadeur de France, présent à cette cérémonie, s’est réjoui de l’aboutissement du projet de construction du siège de l’INFJ, avant de rappeler les projets conduits dans le cadre du Contrat Désendettement et développement (C2D) au profit du Ministère de la Justice

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’homme, M. Jean Sansan KAMBILE, quant à lui, a exprimé sa joie devant la concrétisation de ce projet qu’il a vu naître, par la pose de la première pierre de l’INFJ, le 16 février 2018.

Il a, par ailleurs, traduit sa profonde gratitude au Président de la République, son Excellence Alassane Ouattara, pour son soutien à la réalisation effective de ce projet, sans oublier la coopération Française, à travers le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D, la communauté villageoise de Morofê, ainsi que toute la communauté de Yamoussoukro.

Pour le Premier Ministre, Patrick Jérôme ACHI, l’aboutissement de ce projet s’inscrit dans la volonté politique du Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM Alassane OUATTARA, qui vise à bien former l’élite de demain.

Le projet, d’un coût de 11,4 milliards de FCFA, a été entièrement financé par le C2D.

D’une capacité d’accueil de 500 étudiants, l’INFJ compte quatre (4) écoles : l’École de la Magistrature ; l’École des Greffes ; l’École de la Protection

Haut