Accueil / A la Une / LE PREMIER MINISTRE ACHI PATRICK INAUGURATION DES LOCAUX DE LA COUR D’APPEL DE KORHOGO

LE PREMIER MINISTRE ACHI PATRICK INAUGURATION DES LOCAUX DE LA COUR D’APPEL DE KORHOGO

 1,047 Vues

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Patrick ACHI, a procédé, le vendredi 25 novembre dernier, à l’inauguration du bâtiment abritant la Cour d’Appel de Korhogo, nouvellement créée, par décret numéro 99-315 du 21 avril 1999 portant création des Cours d’Appel d’Abengourou, Man, Korhogo, érection de la Section du Tribunal de Première Instance de Divo en Tribunal de Première Instance et rattachement de le Section de Séguéla au Tribunal de Première Instance de Daloa, en présence du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme.

Étaient également présents à cette cérémonie, le Président du Conseil Constitutionnel, Mamadou KONE, et des membres du Gouvernement qui ont accompagné le Premier Ministre, notamment, le Ministre d’État, Ministre de la Défense, Téné Birahima OUATTARA, le Ministre de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa COULIBALY, le Ministre des Transports, Amadou KONE, le Ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou COULIBALY, pour ne citer que ceux-ci.

Après la libation faite par le Chef du Canton de Korhogo et le mot de bienvenue du Maire de Korhogo, l’Ambassadeur de France, Jean-Christophe BELLIARD, a indiqué que le Cour d’Appel de Korhogo est le fruit du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) signé entre l’État de Côte d’Ivoire et le l’État français.

En effet, La République de Côte d’Ivoire et la République Française ont signé deux (2) Contrats de Désendettement et de Développement (C2D) en 2012 et 2014 permettant le financement de projets dans divers secteurs d’intervention, dont celui de la Justice.

Au titre des conventions d’affectation N° CCI 1380 01 F et N° CCI 1540 01 D signée en 2014 et 2016, une partie des financements du C2D a été dédié à deux projets du secteur de la Justice, à hauteur de 23 MEUR (15 milliards de FCFA) et de 62 MEUR (40.6 milliards de FCFA).

L’objectif global du Projet est de contribuer au renforcement du système judiciaire et pénitentiaire et à la protection des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire.

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Jean Sansan KAMBILE a salué la coopération entre la Côte d’Ivoire et la France ; coopération qui, selon lui, a conduit à la réalisation d’un vaste programme de construction d’ouvrages judiciaires, dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire. Il a appelé les animateurs des juridictions à en faire bon usage pour la bonne marche du service public de la justice en Côte d’Ivoire.

Le Chef du Gouvernement a, dans son adresse, salué la réalisation de l’ouvrage. Selon lui, la Cour d’Appel va changer la vie des populations du département de Korhogo et des villes environnantes. Elle va accélérer les délais de traitement des dossiers et la réduction des déplacements des populations vers des villes lointaines pour réclamer leurs droits.

La Cour d’Appel de Korhogo est un établissement moderne au service des justiciables, bâtie sur 2 ha, d’un coût global de 4 094 776 275 F CFA, entièrement financé par le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D). Il peut accueillir 89 personnes dont 33 magistrats.

Le bâtiment est de type R+2 avec un rez de jardin et structuré comme suit :

– Au Rez de jardin : Les espaces dédiées à la logistique, aux locaux techniques, les locaux de stockage, les cellules pour les prévenus et les détenus.

– Au Rez de chaussée, la salle des pas perdus, deux salles d’audience de capacité 200 places chacune, deux salles des délibérés et quatre box entretien Avocats-Clients.

– Au 1er étage, la zone affectée au Siège avec le bureau du Premier Président, les bureaux des Présidents de chambre, les bureaux des Conseillers, des Greffiers, la bibliothèque et la cantine.

– Au 2ème étage le Parquet Général avec le bureau du Procureur Général, du Secrétaire Général, les bureaux des Avocats généraux et des Substituts généraux.

Le bâtiment comprend un accès pour le public et un accès indépendant destiné au  personnel, avec un parking public d’une capacité de 163 places, dont 100 pour le public et 63 réservées au personnel.

Les travaux de construction ont duré trente-deux (32) mois.

Haut