Accueil / Actualité / ATELIER DE VALIDATION DE LA CARTE JUDICIAIRE ET DU PLAN D’ACTION DE POLITIQUE SECTORIELLE (PAPS) 2021-2025 DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME (MJDH)

ATELIER DE VALIDATION DE LA CARTE JUDICIAIRE ET DU PLAN D’ACTION DE POLITIQUE SECTORIELLE (PAPS) 2021-2025 DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L’HOMME (MJDH)

 14 Vues,  1 Vues aujourd'hui

Du mercredi 10 au vendredi 12 novembre 2021, s’est tenue à Grand-Bassam, un atelier de validation de la carte judiciaire et du plan d’action de politique sectorielle (PAPS 3) 2021-2025 du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme.

Monsieur OUATTARA Souhalio, Directeur de la Planification et des Statistiques a, dans son mot de bienvenue aux participants, situé le contexte de cet atelier.

En effet, le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme s’est doté́, le 27 juin 2018, d’un second Plan d’Action de Politique Sectorielle (PAPS2) 2016-2020, après le premier 2013-2015, adopté le 6 Juin 2013. Le PAPS2 s’alignait avec les objectifs du PND 2016-2020 dans le domaine de la justice et de Droits de l’Homme et sa mise en œuvre devrait permettre de relever plusieurs défis, notamment :

·  L’accessibilité́ des citoyens au système judiciaire ;

·  La transparence, la crédibilité́ et la régulation des institutions judiciaires ;

·  La modernisation du system pénitentiaire.

Au terme de la mise en œuvre du PAPS2, il convient de mesurer les résultats obtenus et de déterminer les nouveaux défis, en vue de l’élaboration du nouveau PAPS3, couvrant la période 2021-2025. Ce nouveau plan permettra de consolider et de renforcer les acquis pour mettre à la disposition des populations, des services de justice de qualité, en toute transparence.

Par ailleurs, le MJDH a entrepris une étude pour l’élaboration de la carte judiciaire, dans l’optique d’établir une meilleure adéquation quantitative et qualitative entre la couverture des services de justice pour tous et les ressources disponibles et mobilisables.

Représentant le Garde Des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, à la cérémonie d’ouverture de cet atelier, Monsieur KOUASSI Bernard, Directeur de cabinet a souhaité que les propositions qui en découleront soient bénéfiques pour le système judiciaire ivoirien.

Haut